Financement

The Medicines Patent Pool (MPP) was founded by Unitaid and has received strong international backing.

Fortement soutenu par la communauté internationale, Unitaid a fondé le Medicines Patent Pool, le premier mécanisme volontaire de mise en commun de licences et de brevets dans le domaine de la santé publique en 2010. Initialement axé sur l’amélioration de la réponse au VIH, Unitaid a approuvé en 2015 l’élargissement du mandat du MPP aux domaines tels que l’hépatite C et la tuberculose. Le MPP reste entièrement financé par Unitaid pour ces activités.

Il y a dix ans, Unitaid a créé le Medicines Patent Pool, permettant aux entreprises pharmaceutiques d’octroyer des licences d’exploitation sur la base du volontariat. Ceci a permis la fabrication de médicaments génériques, traitant ainsi des dizaines de millions de personnes dans le monde. Grâce au MPP par exemple, une année de traitement contre le VIH/SIDA coûte moins de 70 dollars américain en Afrique, contre 10 000 dollars américains en Europe.

Marisol Touraine, Présidente du Conseil d’administration, Unitaid

Le MPP fonctionne actuellement dans le cadre d’une troisième subvention quinquennale de Unitaid (2021-2025).

Voir le Protocole d’accord (2021-2025) (disponible en anglais uniquement).

A propos d’Unitaid

Unitaid s’emploie à trouver de nouveaux moyens pour prévenir, diagnostiquer et traiter le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme de façon plus rapide, plus abordable et plus efficace. Il choisit des idées qui sont à même de changer la donne et les transforme en solutions pratiques qui peuvent aider à accélérer l’éradication de ces trois maladies. Le MPP revêt une importance cruciale dans la réalisation des objectifs d’Unitaid, travaillant avec un large éventail d’organisations pour délivrer des licences pour la fabrication générique des médicaments clés.

Depuis 2010, les investissements d’Unitaid dans le MPP ont généré 44,7 fois la valeur de son financement grâce à l’élargissement de l’accès aux médicaments génériques dans les pays et grâce aux réductions de prix conséquentes des médicaments sous licences du MPP. Les économies devraient atteindre 4,3 milliards de dollars américains d’ici 2028 quant aux antirétroviraux seuls, avec une réduction moyenne du prix de 83% entre le médicament d’origine et le générique sous licence du MPP.


 

Grâce au soutien de la France, le Medicines Patent Pool (MPP) met son modèle de licences volontaires et son savoir-faire en matière de transfert de technologies au service de la lutte contre la COVID-19, en les appliquant notamment à des technologies de santé et à des produits biothérapeutiques, tels que les anticorps monoclonaux. Le MPP travaille également à l’obtention de licences volontaires sur des produits biothérapeutiques utilisés contre d’autres maladies, afin d’en faire bénéficier les patients des pays à revenus faible et intermédiaire.

Lire la déclaration du MPP

La France soutient le travail indispensable du Medicines Patent Pool, créé par Unitaid, qui a pour vocation de faciliter l’accès équitable et universel à des produits de santé de qualité et abordables, y compris contre la COVID-19. Comme l’illustre le premier centre de transfert de technologies des vaccins à ARN messager (ARNm) en Afrique du Sud, le transfert de technologies est essentiel pour promouvoir la fabrication de produits de santé de bout en bout dans les pays en développement.

Joan Valadou, sous-directeur du développement humain, ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères


 

La Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération suisse a accordé un financement au MPP pour que celui-ci puisse mener une étude de faisabilité afin d’explorer la possibilité d’adapter son modèle volontaire de communauté de licences et de brevets à l’ensemble des médicaments essentiels brevetés.

La DDC finance maintenant le MPP pour la mise en oeuvre de cette expansion aux médicaments essentiels brevetés figurant sur la Liste modèle des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ainsi que ceux ayant de fortes chances d’y être ajoutés

Plus d’informations sur les missions de la DDC.

Lire le communiqué de presse.

Le modèle du Medicines Patent Pool s’intègre parfaitement dans l’approche suivie par la Suisse pour améliorer l’accès aux traitements car il repose sur des solutions volontaires, en collaboration avec l’industrie pharmaceutique, pour réduire les prix des produits essentiels brevetés, tout en garantissant la qualité de ces produits et la protection des droits de propriété intellectuelle. C’est pourquoi nous soutenons le Medicines Patent Pool dans sa démarche d’élargissement de son mandat.

Alex Schulze, co-directeur du Programme de santé globale de la DDC

Le ministère des Affaires étrangères du Japon contribue à la mission du MPP contre la COVID-19, favorisant ainsi un accès rapide aux technologies de santé disponibles pour mettre un terme à la pandémie.
L’aide du Japon permet au MPP d’étudier différentes options relatives à des technologies de santé contre la COVID-19 et de faciliter l’accès à celles-ci, en travaillant à l’obtention de licences orientées vers l’accès qui profitent à ceux qui en ont besoin, en particulier dans les pays à revenus faible et intermédiaire.

Le Japon apprécie grandement le travail du MPP et son modèle de licences innovant qui a déjà fait ses preuves dans le domaine de la lutte contre le VIH et l’hépatite C. Avec les centaines de produits qui sont actuellement en phase d’essai clinique pour le traitement de la COVID-19, il est essentiel d’agir maintenant pour que les technologies les plus efficaces soient rapidement disponibles. Les licences volontaires sont un modèle éprouvé qui peut permettre de fournir rapidement, durablement et équitablement de grandes quantités de traitements de qualité garantie à tous les pays.

Keiichi HARA, membre du Conseil d’administration d’Unitaid/ directeur général adjoint pour les questions internationales, Bureau de la coopération internationale, ministère des Affaires étrangères du Japon

Le Wellcome Trust a financé le MPP en 2018-2019 en se concentrant sur les principaux éléments indispensables à la mise en œuvre du mandat élargi du MPP, notamment l’élaboration d’un plan de mise en œuvre de la nouvelle stratégie quinquennale du MPP et l’exploration du rôle de ce dernier concernant la résistance aux antimicrobiens.
Lire la déclaration du Wellcome Trust sur l’accès équitable aux soins ici.
Lire le communiqué de presse.

 

Deux milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à des traitements qui pourraient changer leur vie, qu’il s’agisse de médicaments, de vaccins ou d’outils de dépistage. Wellcome dépense chaque année environ 1 milliard GBP pour aider la recherche et soutenir des réformes visant à améliorer la santé de la population mondiale. Les innovations dans le domaine de la santé ne peuvent porter leurs fruits que si elles parviennent jusqu’aux personnes qui en ont besoin, en particulier dans les pays à revenus faible et intermédiaire. Les pratiques telles que les licences volontaires, la mise en commun des brevets et les prix équitables sont fondamentales pour améliorer l’accès à la prévention, aux traitements et aux soins. Nous sommes heureux d’aider le MPP à mener sa mission d’accélération de l’accès aux traitements dans les pays à revenus faible et intermédiaire.

Alex Harris, responsable de la politique mondiale au Wellcome Trust

MPP Logo

Abonnez-vous à notre newsletter

Créé et financé par

Unitaid Logo

Autres financements