Média » The Wellcome Trust et la Direction du développement et de la coopération de la Confédération suisse accordent des financements au Medicines Patent Pool pour l’élargissement de son mandat

The Wellcome Trust et la Direction du développement et de la coopération de la Confédération suisse accordent des financements au Medicines Patent Pool pour l’élargissement de son mandat

Genève, le 29 novembre 2018 : Le Medicines Patent Pool (MPP) a confirmé que deux organisations de premier plan lui accorderont des financements en soutien à l’élargissement de son mandat, en vue d’y inclure les médicaments essentiels brevetés figurant sur la Liste modèle des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ainsi que ceux ayant de fortes chances d’y être ajoutés. The Wellcome Trust versera la somme de 105 000 CHF, et la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération suisse la somme de 248 400,00 CHF.

Le MPP a été créé en 2010 afin d’améliorer l’accès des pays à revenu faible et intermédiaire aux médicaments vitaux et de faciliter l’élaboration de ces médicaments en adoptant une approche innovante centrée sur l’octroi volontaire de licences et la création d’une communauté de brevets. Au départ, le mandat du MPP était axé sur le VIH, puis s’est élargi à l’hépatite C et à la tuberculose. En 2016, l’OMS a recommandé un nouvel élargissement de ce mandat à « toutes les maladies, et à tous les médicaments essentiels brevetés figurant sur sa Liste modèle des médicaments essentiels ».

En mai 2018, le MPP a lancé sa nouvelle stratégie quinquennale. Celle-ci comprend une étude de faisabilité concernant l’élargissement de son mandat, lequel serait axé dans un premier temps sur les petites molécules figurant actuellement sur la Liste modèle des médicaments essentiels de l’OMS et celles susceptibles d’y être ajoutées. Les subventions de The Wellcome Trust et de la DDC permettront de financer les premières étapes de cet élargissement.

« Nous sommes ravis de recevoir ces subventions de la part de deux acteurs de premier plan dans le domaine de la santé publique mondiale. Elles démontrent le soutien de la communauté internationale en faveur de l’élargissement du mandat du Medicines Patent Pool », a déclaré Charles Gore, directeur exécutif du MPP.

Nous continuerons bien sûr à nous concentrer sur les traitements contre le VIH, l’hépatite C et la tuberculose, mais nous pourrons également travailler à des accords de licence pour des médicaments essentiels dans d’autres domaines thérapeutiques, afin d’améliorer l’accès à des traitements essentiels pour les personnes vivant dans les pays à revenus faible et intermédiaire. »

Les fonds de The Wellcome Trust et de la DDC serviront à financer les éléments indispensables à l’élargissement du mandat du MPP, notamment l’élaboration d’un plan de mise en œuvre de la nouvelle stratégie quinquennale du MPP et l’étude du rôle potentiel du MPP dans la lutte contre la résistance antimicrobienne.

« Dans le monde, deux milliards de personnes n’ont pas accès à des traitements qui pourtant changeraient leur vie, notamment des médicaments, des vaccins et des outils de dépistage. The Wellcome Trust dépense environ 1 milliard GBP chaque année pour soutenir la recherche et faire avancer les réformes de santé dans le monde entier. Pour que le potentiel des innovations en matière de santé soit pleinement exploité, les personnes qui en ont besoin doivent y avoir accès, en particulier celles qui vivent dans des pays à revenu faible et intermédiaire. Des pratiques telles que l’octroi de licences volontaires, les communautés de brevets et une tarification équitable sont essentielles pour améliorer l’accès à la prévention, aux traitements et aux soins. Nous sommes fiers d’accompagner le Medicines Patent Pool dans sa mission d’amélioration de l’accès aux traitements dans les pays à revenus faible et intermédiaire. » Alex Harris, responsable de la politique globale de The Wellcome Trust.

Pour lire la déclaration de The Wellcome Trust sur l’accès équitable aux interventions en matière de santé (en anglais), cliquez ici.

Si la DDC a choisi de financer l’étude de faisabilité sur l’élargissement du mandat du MPP pour y inclure des médicaments essentiels prioritaires brevetés pour des maladies autres que le VIH, l’hépatite C et la tuberculose, c’est parce que le modèle du MPP a fait ses preuves en améliorant l’accès à des médicaments de qualité garantie pour les personnes vivant dans des pays à revenu faible et intermédiaire – les groupes-cibles de la DDC.

Selon Alex Schulze, co-directeur du Programme de santé globale de la DDC : « Le modèle du Medicines Patent Pool s’intègre parfaitement dans l’approche suivie par la Suisse pour améliorer l’accès aux traitements car il repose sur des solutions volontaires, en collaboration avec l’industrie pharmaceutique, pour réduire les prix des produits essentiels brevetés, tout en garantissant la qualité de ces produits et la protection des droits de propriété intellectuelle. C’est pourquoi nous soutenons le Medicines Patent Pool dans sa démarche d’élargissement de son mandat. »

Pour en savoir plus sur la mission de la DDC : https://www.eda.admin.ch/deza/fr/home/themes-ddc/sante-developpement.html

À propos du Medicines Patent Pool

Le Medicines Patent Pool est une organisation de santé publique soutenue par les Nations Unies, dont la mission est d’améliorer l’accès à des médicaments essentiels dans les pays à revenus faible et intermédiaire, et de faciliter la mise au point de tels médicaments. Au travers de son modèle économique innovant, le Medicines Patent Pool collabore avec la société civile, les gouvernements, des organisations internationales, l’industrie, des groupes de patients et d’autres acteurs afin d’établir des priorités et des prévisions, de délivrer des licences sur les médicaments indispensables et de centraliser les actifs de propriété intellectuelle pour faciliter la fabrication de médicaments génériques et l’élaboration de nouvelles formulations. À ce jour, le Medicines Patent Pool a signé des accords avec neuf titulaires de brevets pour 13 antirétroviraux contre le VIH, une plateforme technologique sur le VIH, trois antiviraux à action directe contre l’hépatite C et un traitement contre la tuberculose. Le MPP a été créé par Unitaid, qui reste l’unique bailleur de fonds pour ses activités en lien avec le VIH, l’hépatite C et la tuberculose.

 

Contact :
Jo Waters
Cheffe en charge de la communication
Medicines Patent Pool
jwaters@medicinespatentpool.org
+41 79 825 47 86

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus