Pédiatrie

Pédiatrie

Le VIH, la tuberculose et l’hépatite C pédiatriques restent des maladies négligées, en raison du nombre limité de protocoles thérapeutiques optimaux adaptés aux besoins des nourrissons et des enfants.

  • En 2018, à peine 54 % des 1,7 millions d’enfants (0-14 ans) vivant avec le VIH dans le monde étaient sous traitement antirétroviral, et bon nombre d’entre eux devaient se contenter de formulations sous-optimales[1].
  • On estime qu’en 2017, un million d’enfants sont tombés malades de la tuberculose et que 233 000 sont décédés de cette infection, dont certains étaient atteints de tuberculose associée au VIH.[2].
  • La transmission du virus de l’hépatite C (VHC) de la mère à l’enfant concerne 4 à 8 % des nourrissons ; chez ceux qui sont nés d’une mère coinfectée par le VIH, les taux de transmission du VHC se situent entre 11 et 25 %[3].

Le Medicines Patent Pool (MPP) travaille en partenariat avec les principaux acteurs de la sphère pédiatrique, notamment des organisations internationales et non gouvernementales, la société civile, l’industrie pharmaceutique et d’autres parties prenantes, afin d’accélérer le développement et la commercialisation de médicaments contre le VIH, la tuberculose et le VHC adaptés aux enfants.

  • Le MPP est fier d’être partenaire de l’initiative GAP-f (Global Accelerator for Pediatric Formulations) de l’OMS, qui bénéficie du soutien de Clinton Health Access Initiative, d’Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation, de Penta Child Health Research et du MPP. Dans le cadre de cette initiative, le MPP fait partie du Secrétariat de GAP-f et co-dirige le Groupe de travail chargé du développement des activités de GAP-f.
  • Le MPP participe à des mécanismes pédiatriques essentiels, tels que les groupes d’optimisation des médicaments antirétroviraux pédiatriques (Paediatric Antiretroviral Drug Optimization, PADO), dirigés par l’OMS, et le groupe de travail sur les antirétroviraux pédiatriques (Paediatric ARV Working Group, PAWG).
  • Au travers de ses interactions avec les fabricants, le MPP met en avant le besoin de formulations pédiatriques recommandées et prioritaires figurant dans les directives de l’OMS et sur les listes du PADO, tout en étudiant avec les titulaires de brevets les différents moyens d’améliorer l’accès à des formulations optimales.

Efforts spécifiques pour lutter contre le VIH pédiatrique

Dans le domaine du VIH, le MPP a signé des licences pour tous les médicaments déjà développés pour un usage pédiatrique qui figurent dans les directives de l’OMS. En outre, des licences du MPP existent pour un certain nombre de médicaments encore à l’étude pour un usage chez l’enfant, ou qui pourraient s’avérer importants pour la population pédiatrique.

Le MPP a signé quatre accords de licence sans redevance pour des médicaments anti-VIH pédiatriques. Ces licences autorisent l’approvisionnement de médicaments génériques dans les pays à revenu faible et intermédiaire où vit la grande majorité des enfants atteints du VIH :

  • Licence pédiatrique sur l’abacavir (avec ViiV Healthcare)
  • Licence pédiatrique sur le dolutégravir (avec ViiV Healthcare)
  • Licence pédiatrique sur le lopinavir/ritonavir (avec AbbVie)
  • Licence pédiatrique sur le raltégravir (avec Merck, Sharp & Dohme, MSD).

D’autres licences du MPP dans le domaine du VIH permettent aux bénéficiaires de sous-licences de fabriquer des traitements destinés à un usage pédiatrique sans devoir verser de redevance sur les ventes pédiatriques :

Dans le cadre des dialogues de haut niveau tenus au Vatican sur l’intensification du dépistage précoce et du traitement de l’enfant et de l’adolescent, le MPP a pris les engagements suivants :

  • Faciliter l’accès aux meilleurs traitements disponibles pour les enfants. Le MPP continuera notamment de travailler avec les titulaires de brevets afin d’obtenir des licences sur les médicaments pédiatriques considérés comme prioritaires par l’OMS/PADO, et d’octroyer des licences aux fabricants de génériques pour que des formulations adaptées soient rapidement développées, enregistrées et commercialisées dans le plus grand nombre possible de pays en développement (engagement de 2017) [4].
  • Informer tous les pays du groupe de licences pédiatriques du statut des brevets portant sur les antirétroviraux pédiatriques (engagement de 2018) [4].

Efforts spécifiques pour lutter contre la tuberculose pédiatrique

En ce qui concerne la tuberculose, le MPP a signé un protocole d’accord avec Otsuka afin d’améliorer l’accès au délamanide pour les enfants atteints de tuberculose multirésistante. Par ailleurs, le MPP a signé un autre protocole d’accord avec l’Alliance contre la tuberculose (TB Alliance), par lequel les deux parties s’engagent à explorer les possibilités de collaboration afin de garantir que des formulations adaptées et abordables soient mises à la disposition des enfants qui en ont besoin. Toutes les licences du MPP dans le domaine des traitements contre la tuberculose (y compris pédiatrique) sont sans redevance :

  • Licences sur le sutezolid (avec l’université Johns Hopkins, et Pfizer).

Efforts spécifiques pour lutter contre le VHC pédiatrique

Les licences du MPP dans le domaine du VHC sont sans redevance ou permettent aux bénéficiaires de sous-licences de fabriquer des traitements destinés à un usage pédiatrique sans verser de redevance sur les ventes pédiatriques :

Efforts spécifiques pour lutter contre d’autres affections pédiatriques

Dans le cadre de son mandat élargi portant sur les médicaments essentiels brevetés à haute valeur médicale, outre ceux contre le VIH, la tuberculose et le VHC, et d’autres médicaments fortement susceptibles d’être intégrés à la Liste modèle des médicaments essentiels (LME) de l’OMS, le MPP continuera de soutenir le développement de formulations pédiatriques adaptées et l’accès à celles-ci. Une attention particulière sera accordée à la Liste modèle des médicaments essentiels destinés à l’enfant. Ce travail s’inscrira dans le cadre de l’initiative GAP-f ou du travail d’octroi de licences en cours du MPP.

Articles

Articles sur l’action du MPP :


References

[1] Estimations ONUSIDA 2019 (en anglais) ; Situation mondiale du sida 2019.

[2] Rapport 2019 sur la tuberculose dans le monde, Organisation mondiale de la Santé (OMS)

[3] Lignes directrices 2018 de l’OMS relatives aux soins et aux traitements destinés aux personnes atteintes par le virus de l’hépatite C chronique (en anglais), OMS

[4] Plan d’action de Rome sur le VIH pédiatrique, suivi en ligne

MPP Logo

Abonnez-vous à notre newsletter

Créé et financé par

Unitaid Logo

Autres financements

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus