Pédiatrie

Pédiatrie

Objectifs internationaux

Parvenir à une « génération sans sida » en redoublant les efforts de prévention et de traitement du VIH chez le nourrisson et chez l’enfant. Ramener à zéro le nombre de familles touchées par la tuberculose et qui doivent faire face à des coûts exhorbitants en lien avec cette maladie.

Contribution du MPP

Travailler en partenariat avec des organisations internationales et non gouvernementales afin d’accélérer le développement de formulations pédiatriques pour le traitement du VIH et de la tuberculose.

Le VIH et la tuberculose chez l’enfant sont considérés comme des maladies négligées, principalement en raison de l’absence de formulations adaptées aux différentes tranches d’âge et au poids. Sur les 2,1 millions d’enfants vivant avec le VIH dans le monde, seuls 43 % reçoivent un traitement antirétroviral, vital. On estime que, en 2016, un million d’enfants sont tombés malades de la tuberculose et que 250 000 sont décédés de cette infection, dont certains étaient atteints de tuberculose associée au VIH.[1]

Le Medicines Patent Pool (MPP) est l’un des partenaires de l’Initiative pour le traitement pédiatrique du VIH (PHTI), qui vise à accélérer le développement de combinaisons à dose fixe pour les enfants. Le MPP participe aussi à des groupes de travail placés sous l’égide de l’OMS, tels que le Groupe de travail sur les ARV pédiatriques et le Groupe sur l’optimisation des antirétroviraux pédiatriques.

Le Medicines Patent Pool a conclu quatre accords de licence sans redevance qui portent précisément sur des médicaments pédiatriques destinés à plusieurs groupes d’âge. Ainsi, les licences négociées avec ViiV Healthcare pour l’abacavir et le dolutégravir, avec AbbVie pour le lopinavir/ritonavir et avec Merck, Sharp & Dohme (MSD) pour le raltégravir permettent la fabrication de médicaments génériques pour des pays où résident 99 % des enfants vivant avec le VIH, dans les pays à revenus faible et intermédiaire. Toutes les autres licences du MPP autorisent les sous-licenciés à fabriquer des traitements à usage pédiatrique sans qu’aucune redevance sur le produit des ventes ne soit due.

Concernant la tuberculose, le MPP a signé avec Otsuka un important accord de collaboration visant à rendre le délamanide, un nouvel antituberculeux, plus accessible pour les enfants malades de la tuberculose multirésistante. Dans le cadre d’un protocole d’accord conclu avec l’Alliance contre la tuberculose (TB Alliance), les deux parties s’engagent à explorer les possibilités de collaboration afin de garantir que des formulations adaptées et à des prix abordables soient disponibles pour les enfants qui en ont besoin.

 

[1] Organisation mondiale de la Santé

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus