Genève, 18 mai 2020 – La crise du COVID-19 a attiré l’attention du monde sur la nécessité de garantir l’accès de tous aux nouvelles technologies susceptibles de jouer un rôle central dans la lutte contre cette pandémie. Alors que les technologies relatives aux vaccins, aux outils de diagnostic et aux traitements sont encore en phase de développement, il est essentiel de définir les modalités d’accès à celles-ci, afin de les rendre disponibles le plus rapidement et le plus largement possible, à des prix abordables.

La stratégie consistant à obtenir des licences axées sur la santé publique et à mettre en commun les brevets a prouvé son efficacité en rendant disponibles rapidement et à des prix abordables les technologies de santé protégées par un brevet. Une telle démarche a été appliquée à la lutte contre le VIH avec beaucoup de succès : aujourd’hui, des millions de personnes peuvent bénéficier de traitements à bas prix peu de temps après leur mise au point. Cette stratégie, c’est celle du Medicines Patent Pool (MPP), qui la met en œuvre avec le soutien d’Unitaid et en collaboration avec ses partenaires industriels, gouvernementaux et de la société civile.

Le 31 mars, le MPP a annoncé l’élargissement de son mandat pour inclure toute technologie de santé qui pourrait contribuer à la riposte mondiale contre la pandémie du COVID-19 et lorsque l’octroi de licences pourrait faciliter l’innovation et l’accès à ces technologies. Les compétences du MPP en matière de négociation de licences axées sur la santé publique et de gestion de ces licences aux fins d’un accès rapide et équitable aux traitements, ainsi que son expérience des initiatives menées en collaboration avec plusieurs parties prenantes dont des gouvernements, des laboratoires détenteurs de princeps, des fabricants de médicaments génériques et des communautés pour faciliter l’adoption des traitements par les pays, pourraient contribuer de manière significative à la riposte contre le COVID-19.

Cette pandémie est une épreuve que nous ne pourrons surmonter qu’en mettant en place une collaboration étroite entre de nombreuses parties prenantes, dans des conditions inédites. Nous saluons l’appel à collaborer au moyen des mécanismes déjà en place de mise en communauté et d’octroi de licences volontaires formulé dans la résolution. En tant qu’unique mécanisme de mise en commun de brevets dans le domaine de la santé publique, le Medicines Patent Pool est prêt à remplir ce rôle. Nous sommes impatients de travailler avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les États membres et les autres parties intéressées pour y parvenir.