Média » Les universités de Liverpool et de Washington ouvrent la voie à des médicaments révolutionnaires à libération prolongée

Les universités de Liverpool et de Washington ouvrent la voie à des médicaments révolutionnaires à libération prolongée

Genève, le 31 janvier 2020 – Le Medicines Patent Pool (MPP) félicite l’université de Liverpool et l’université de Washington d’avoir obtenu une bourse Unitaid pour leurs recherches sur des médicaments révolutionnaires à libération prolongée. Le projet LONGEVITY, mené par l’université de Liverpool, vise à développer des formulations à libération prolongée pour la prévention du paludisme et de la tuberculose, ainsi qu’un traitement à injection unique contre l’hépatite C. Le projet GLAD, lancé par l’université de Washington, a pour objectif de réduire la transmission du VIH et la résistance aux médicaments anti-VIH et d’améliorer la qualité de vie des patients grâce à des traitements à libération prolongée.

Le MPP est fier de s’associer à ces deux projets, de mettre à profit son expertise et son modèle pour que les obstacles à l’accès soient levés dès les premières phases du cycle de développement et de permettre aux patients des pays à revenu faible et intermédiaire de bénéficier de ces nouveaux produits. Grâce à ses compétences reconnues en matière de facilitation dans le domaine de la propriété intellectuelle, le MPP établira des partenariats avec différentes parties prenantes pour le développement et la commercialisation de versions à des prix abordables et de qualité de ces traitements à libération prolongée révolutionnaires dans les pays qui en ont besoin.

Lire la déclaration d’Unitaid

Lire la déclaration de l’université de Liverpool (en anglais)

Lire la déclaration de l’université de Washington (en anglais)

 

En savoir plus sur le rapport sur la propriété intellectuelle des technologies à libération prolongée du MPP et d’Unitaid.

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus