Média » Le Medicines Patent Pool se félicite de l’inclusion de médicaments sous licence MPP et autres médicaments révolutionnaires dans la Liste des médicaments essentiels de l’OMS

Le Medicines Patent Pool se félicite de l’inclusion de médicaments sous licence MPP et autres médicaments révolutionnaires dans la Liste des médicaments essentiels de l’OMS

Genève, le 10 juillet 2019 – Cette semaine, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié sa 21e Liste modèle des médicaments essentiels mise à jour et sa 7e Liste modèle de médicaments essentiels destinés à l’enfant, dans lesquelles figurent des traitements et combinaisons-clés concédés sous licence au Medicines Patent Pool (MPP), notamment le glécaprévir/pibrentasvir (G/P), contre l’hépatite C, le traitement antirétroviral ténofovir disoproxil fumarate/lamivudine/dolutégravir (TLD), et le dolutégravir 50 mg pour les enfants de plus de 25 kg.

« Mettre fin à l’épidémie d’hépatite reste un énorme défi dans les pays en développement, c’est pourquoi nous sommes très heureux que le G/P ait été ajouté à la Liste modèle des médicaments essentiels de l’OMS, a déclaré Charles Gore, directeur exécutif du MPP.  Cette combinaison pangénotypique à prise orale unique et quotidienne est une nouvelle option importante pour les personnes qui vivent avec une hépatite C chronique. »

« Nous voulons que les malades du VIH qui vivent dans les pays à revenu faible et intermédiaire aient accès aux meilleurs traitements possibles en même temps que les patients des pays à revenu élevé, voire avant. La combinaison TLD à prise unique et quotidienne est révolutionnaire, car elle possède une forte barrière génétique à la résistance et entraîne peu d’effets secondaires, ce qui permet une bonne observance de ce traitement prescrit à vie. Le MPP a facilité le développement du TLD, c’est pourquoi nous sommes ravis qu’il ait été inclus dans la Liste modèle », explique Charles Gore.

D’autres médicaments brevetés essentiels pour le traitement de cancers et de maladies cardiovasculaires, pour la santé reproductive et de nouveaux antibiotiques ont également été ajoutés aux deux listes. Son mandat ayant été élargi à des maladies autres que le VIH, l’hépatite C et la tuberculose, le MPP va pouvoir étudier, en collaboration avec les titulaires de brevets, les possibilités d’améliorer l’accès à ces produits dans les pays à revenu faible et intermédiaire grâce à son modèle de licences de santé publique.

Mises à jour tous les deux ans, les deux listes modèles de l’OMS contiennent des informations indispensables pour l’élaboration de listes nationales des médicaments essentiels, l’achat et la distribution de médicaments, et la prise de décisions cliniques.

Le travail du MPP a été mentionné dans le rapport du 22e Comité d’experts de l’OMS sur la sélection et l’utilisation des médicaments essentiels (en anglais, p 15) : « L’octroi de licences portant sur des médicaments brevetés essentiels par l’intermédiaire du MPP pour le traitement de la tuberculose (ex. : bédaquiline) serait également une contribution bienvenue en faveur d’un meilleur accès. […]Une collaboration avec le MPP permettrait, par exemple, de contribuer à faciliter l’accès à certains médicaments anticancer, à de nouveaux anticoagulants oraux, à de nouveaux antibiotiques et à la carbétocine thermostable. Dans le cas du cancer, il serait important que le MPP étudie également l’application de son modèle aux produits biothérapeutiques afin de faciliter la commercialisation de médicaments biosimilaires grâce à des accords de licence volontaires dans les pays à revenu faible et intermédiaire. »

Consultez la Liste modèle de médicaments essentiels et la Liste modèle de médicaments essentiels destinés à l’enfant sur le site web de l’OMS (en anglais).

Consultez le communiqué de presse de l’OMS.

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus