Des besoins en matière de prévisions pour les antirétroviraux

La concurrence entre les fabricants de versions génériques des médicaments a été historiquement la clé de la réduction des prix et de l’accès aux médicaments. Le processus de développement de médicaments génériques – de la production d’ingrédients pharmaceutiques actifs (IPA) à l’enregistrement des médicaments finis – nécessite généralement au moins quatre ans, la plupart des entreprises commençant le travail de développement une fois qu’elles sont certaines que la demande existe. Sans la sécurité de la demande sur le marché, les fabricants de médicaments génériques peuvent ne pas être disposés à investir dans le développement d’antirétroviraux (ARV) prometteurs et de nouveaux principes actifs, même si des licences volontaires sont en place.

Prévoir l’utilisation des ARV est essentiel afin d’orienter et de motiver les fabricants de médicaments génériques pour le développement générique en temps opportun des ARV en cours d’étude pour les pays en développement.

Le développement générique en temps opportun de nouveaux médicaments peut aider à l’adoption rapide de médicaments appropriés dans les recommandations de traitement. En outre, les prévisions orientent nos partenaires de l’industrie sur les stratégies d’accès, la priorisation et la capacité d’exploitation, tout en assurant la préparation de l’industrie pour la disponibilité en temps opportun de quantités adéquates de médicaments recommandés, ce qui permet d’atteindre des objectifs de traitement international. Elles offrent également un large soutien à la communauté du VIH et permettent aux organismes de financement d’identifier les médicaments qui peuvent optimiser les dépenses de traitement. Les décideurs, les agences d’approvisionnement, les organismes de réglementation et d’autres organismes de santé publique s’appuient également sur ces analyses pour planifier leurs politiques et mettre de nouveaux médicaments sur le marché.

Pour le Medicines Patent Pool, des prévisions sont nécessaires pour inciter les laboratoires pharmaceutiques à octroyer des licences portant sur leurs ARV en cours de développement et pour faciliter la prise de décision des fabricants de versions génériques de médicaments pour qu’ils obtiennent des sous-licences et investissent dans le développement, la production et l’approbation réglementaire des formulations ARV nécessaires.

La collaboration entre le MPP et l’OMS en matière de prévisions            

Le MPP et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préparent des prévisions communes en ce qui concerne l’utilisation de médicaments antirétroviraux dans les pays en développement. Nous travaillons ensemble pour mettre en commun les informations et les connaissances respectives de nos partenaires. Nous examinons les données épidémiologiques de l’ONUSIDA et modélisons l’utilisation et la prise de médicaments en fonction des facteurs suivants, entre autres :

  • Les tendances passées
  • Les directives de l’OMS
  • Les données cliniques, y compris la sécurité et l’efficacité des médicaments
  • La date prévue de disponibilité en version générique
  • Le degré de concurrence entre génériqueurs
  • La disponibilité des CDF
  • La portée de la distribution générique
  • Le prix prévu des médicaments au cours des années
  • L’opinion d’experts

Les experts qui ont travaillé avec nous sur ces prévisions sont associés à l’Organisation mondiale de la santé, à l’ONUSIDA, à Avenir Health et à l’Université de Colombie-Britannique.

La méthodologie de prévision du MPP-OMS est publique, disponible pour tous, avec les méthodes et les résultats présentés ci-dessous ainsi que sur le site Web de l’OMS. Les prévisions ont notamment été publiées dans la revue spécialisée scientifique PLOS ONE, qui est facilement accessible. Nos prévisions ont été présentées lors de plusieurs réunions internationales, y compris durant les conférences mondiales sur le sida et les consultations annuelles conjointes de l’OMS / l’ONUSIDA avec les fabricants et les partenaires.

Nous mettons à jour nos prévisions chaque année et les publions sur notre site Internet. Consultez nos études et présentations publiées sur la méthodologie de la préparation des prévisions et les résultats de celles-ci ici :

MPP/Havard T.H. Chan School of Public Health : Economies prévisibles réalisées grâce aux licences volontaires du MPP de santé publique pour les médicaments contre le sida (en anglais)
Etude publiée par l'Université d'Havard et le MPP, publiée dans le journal PLOS ONE, qui estime que les économies réalisées par le biais des accord de licence pour les antirétroviraux à destination des pays à revenu faible et intermédiaire pourraient atteindre 2.3 millards de dollars US d'ici à 2028 - Mai 2017
Demande prévisible pour les antirétroviraux actuels et nouveaux dans les pays à revenu faible et intermédiaire, 2016-2026 (en anglais)
Présentation du MPP et de l'OMS préparée dans le cadre de l'évènement du service des médicaments et produits diagnostiques concernant le SIDA de l'OMS/ONUSIDA - Mars 2017
Utilisation prévisible des nouveaux antirétroviraux pour adultes dans les pays à revenu faible et intermédaire une analyse prévisionnelle 2015-2015 (en anglais)
Travail conjoint OMS / MPP sur les prévisions concernant l'utilisation des médicaments antirétroviraux dans les pays à revenu faible et intermédiaire, publié dans la revue PLOS ONE - Octobre 2016
Demande prévisible pour les antirétroviraux actuels et nouveaux dans les pays à revenu faible et intermédiaire, 2015-2025 (en anglais)
Prévisions OMS / MPP lors de la Réunion conjointe de l'OMS / l'ONUSIDA avec les fabricants et les partenaires sur la Prévision globale de la demande des ARV - Mars 2016
Prévisions pour les antirétroviraux en cours de développement (en anglais)
Présentées lors de la réunion annuelle de l'OMS / l'ONUSIDA avec les entreprises pharmaceutiques et les parties prenantes - Mars 2015
Prévisions pour les antirétroviraux pédiatriques en cours de développement (en anglais)
Présentées lors de la réunion annuelle de l'OMS / l'ONUSIDA avec les entreprises pharmaceutiques et les parties prenantes - Mars 2015
Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus