Pédiatrie

OBJECTIFS INTERNATIONAUX :

Mettre en place la Couverture sanitaire universelle, notamment en garantissant […] l’accès à des médicaments essentiels et à des vaccins sûrs, efficaces, de qualité et à prix abordable pour tous les patients[1].

CONTRIBUTION DU MPP :

– Élargir le mandat du MPP au-delà du VIH, de l’hépatite C et de la tuberculose en intégrant initialement les petites molécules brevetées répertoriées dans la Liste modèle des médicaments essentiels (LME) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

– Octroyer des sous-licences pour des médicaments fortement susceptibles d’être inclus dans la LME, notamment les nouveaux antimicrobiens, du fait de leurs avantages sur le plan clinique et de leurs possibles retombées pour la santé publique.

Pour un trop grand nombre de personnes, les soins de santé restent inaccessibles, hors de prix ou hors de portée. Chaque année dans le monde, 100 millions de personnes s’enfoncent dans la pauvreté parce que leurs soins de santé sont trop coûteux[2].

Le VIH, la tuberculose et l’hépatite C tuent 3 millions de personnes par an[3]. Plus de 80 % des patients touchés par ces maladies vivent dans des pays à revenu faible et intermédiaire[4]. La moitié de la population de ces pays ne bénéficie pas d’un accès régulier aux médicaments essentiels dans un vaste éventail de domaines thérapeutiques[5]. Unitaid a décidé de s’attaquer à ce problème et d’améliorer l’accès aux nouveaux traitements dans les pays en développement en créant la première communauté de brevets de santé publique.

Le modèle du Medicines Patent Pool (MPP) contribue à faire de l’accès durable à des traitements efficaces et abordables une réalité dans les pays où les ressources sont limitées.

En 2018, le MPP a mené une étude de faisabilité, financée par la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse, sur l’élargissement potentiel de son mandat actuel (VIH, tuberculose, hépatite C) à d’autres médicaments essentiels prioritaires brevetés.

Aujourd’hui, le mandat du MPP porte sur des médicament essentiels brevetés figurant sur la Liste modèle des médicaments essentiels de l’OMS, ainsi que sur de médicaments fortement susceptibles d’y être ajoutés. À l’heure actuelle, l’accent est mis sur les petites molécules, et l’applicabilité du modèle aux produits biologiques est à l’étude.

En 2019, le MPP a publié une méthode de hiérarchisation des priorités (en anglais) qui décrit précisément comment sélectionner les médicaments candidats qui pourraient jouer un rôle important dans le cadre du mandat élargi.

En juillet 2019, l’OMS a publié sa 21e Liste modèle des médicaments essentiels mise à jour et sa 7e Liste modèle de médicaments essentiels destinés à l’enfant, dans lesquelles figurent des traitements et combinaisons-clés concédés sous licence au MPP.

Lisez notre déclaration concernant l’inclusion de médicaments concédés sous licence au MPP et d’autres médicaments-clés sur les listes de médicaments essentiels de l’OMS.

Le travail du MPP a été cité dans le rapport du 22e Comité OMS d’experts de la sélection et de l’utilisation des médicaments essentiels (p 15), notamment dans ce passage : « L’octroi au MPP de licences portant sur des médicaments essentiels pour le traitement de la tuberculose (ex. : bédaquiline) serait une contribution bienvenue pour l’amélioration de l’accès. […] L’octroi de licences par l’intermédiaire du MPP pourrait, entre autres, permettre de faciliter l’accès à certains traitements anticancer, aux nouveaux anticoagulants oraux, aux derniers antibiotiques et à la formulation thermostable de la carbétocine. Dans le cas du cancer, il serait pertinent que le MPP explore aussi la possibilité d’appliquer son modèle aux produits biothérapeutiques, de manière à favoriser la mise à disposition précoce de médicaments biosimilaires au moyen d’accords de licence volontaires dans les pays à revenus faible et intermédiaire. » Avril 2019

 

[1] Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge, Objectifs de développement durable des Nations Unies (UN SDGs)

[2] Couverture sanitaire universelle (CSU), Organisation mondiale de la Santé (OMS)

[3] VIH and Tuberculose, Observatoire mondial de la santé, OMS / Principaux faits de l’Hépatite C, OMS, Juillet 2019 (consulté pour la dernière fois le 30 Janv. 2020)

[4] VIH, Fiche d’information 2019 — Dernières statistiques sur l’état de l’épidémie de sida, ONUSIDA (consulté pour la dernière fois le 3 Déc. 2019) / Hépatite C: Plus d’un million de personnes traitées avec des médicaments très efficaces contre l’hépatite C / Principaux faits sur la Tuberculose, OMS, Octobre 2019 (consulté pour la dernière fois le 30 Jan. 2020)

[5] Estimated costs of production and potential prices for the WHO Essential Medicines List, BMJ Global Health

 


« Nous apportons notre soutien à l’engagement dont font preuve toutes les organisations internationales compétentes, telles que l’OMS, et à toutes les initiatives, notamment le récent élargissement du mandat du Medicines Patent Pool, dans leur action en faveur de l’amélioration de l’accès de chacun à des produits de santé essentiels sûrs, efficaces, de qualité et à un prix abordable.”

Déclaration des ministres de la santé du G7 à la Session ministérielle de la santé du G7 (traduction non officielle) 17 mai 2019

 

 

« Nous apportons notre soutien à l’engagement de toutes les organisations internationales compétentes, telles que l’OMS, l’ONUSIDA, Gavi, le Fonds mondial, ainsi qu’Unitaid, et à toutes les initiatives, notamment le récent élargissement du mandat du Medicines Patent Pool, en faveur de l’amélioration de l’accès de chacun à des produits de santé essentiels sûrs, efficaces, de qualité et à un prix abordable.”

Déclaration des ministres de la santé du G20, Okayama, Japon 20 octobre 2019


Publications du MPP :

Publications connexes :

MedsPaL:

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus