Aurobindo   

En 2018, le Medicines Patent Pool et Aurobindo ont signé un protocole d’accord portant sur un échange d’informations et d’opportunités d’affaires pour accélérer le développement et l’adoption de l’antirétroviral dolutégravir (DTG). Le MPP avait signé des licences avec ViiV Healthcare pour le DTG adulte et pédiatrique et a signé des accords de sous-licence avec 13 fabricants génériques pour produire du DTG et des formulations contenant du DTG pour les pays à revenu faible et intermédiaire. Aurobindo détient une licence similaire mais directe pour le DTG avec ViiV Healthcare. Selon les ternes de ce nouvel accord de collaboration, Aurobindo partagera des informations concernant l’évolution chronologique des développements, statuts réglementaires, défis techniques et ventes de DTG dans les pays en développement. Le MPP pourra fournir à Aurobindo une assistance technique et informer les acheteurs de l’état de préparation de la société à la fourniture de produits à base de DTG. Aurobindo détient des sous-licences d’autres produits licenciés au MPP, lopinavir/ritonavir, atazanavir, daclatasvir, cobicistat, elvitégravir, emtricitabine et ténofovir alafénamide.

 

Fondation Elizabeth Glaser pour la lutte contre le SIDA pédiatrique (EGPAF) 

Le Medicines Patent Pool et la fondation Elizabeth Glaser pour la lutte contre le SIDA pédiatrique (EGPAF), leader internationalement reconnu de la lutte contre le VIH chez les enfants ont signé en mai 2018 un protocole d’accord pour accélérer l’adoption de nouveaux traitements dans les pays en développement. Le MPP et EGPAF collaboreront pour améliorer l’accès à des formulations d’antirétroviraux pédiatriques et des traitements contre la tuberculose multi-résistante plus efficaces et mieux adaptées. Ils exploreront également d’autres domaines thérapeutiques d’intérêt commun. Ce protocole d’accord ouvre la voie à l’échange d’information et d’autres initiatives conjointes pour accélérer l’enregistrement au niveau national et l’adoption de nouveaux produits importants, notamment dans les pays partenaires d’EGPAF.

 

ICAP   

Le MPP et l’ICAP à l’Université de Columbia ont signé un protocole d’accord en mai 2017 définissant un cadre de collaboration pour améliorer l’accès au traitement des personnes vivant avec le VIH. Les deux organisations travaillent ensemble pour faciliter la mise sur le marché et l’adoption de médicaments prioritaires identifiés conjointement pour la prévention et le traitement du VIH dans les pays à revenu faible et intermédiaire, tout particulièrement ceux dans lesquels l’ICAP est présent. Le MPP et l’ICAP ont également convenu d’explorer les opportunités de collaboration en matière de tuberculose, y compris sur la co-infection TB/VIH. Fondé en 2003 à l’École de santé publique de Mailman de l’Université de Columbia, l’ICAP est l’un des partenaires principaux d’exécution du Plan d’urgence du Président des Etats-Unis contre le sida (PEPFAR). L’ICAP et le MPP sont partenaires dans le consortium OPTIMIZE, dirigé par Wits RHI et soutenu par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). OPTIMIZE est un partenariat mondial fédérant des voix distinctes dans le but d’atteindre un objectif commun : accélérer l’accès à un traitement du VIH plus simple, plus sûr et plus abordable.

The Medicines For All Institute  

En septembre 2018, le Medicines Patent Pool (MPP) et le Medicines For All Institute (M4ALL) ont signé un protocole d’accord qui permettra aux pays à revenus faible et intermédiaire d’accéder plus rapidement à des médicaments essentiels pour la santé mondiale, et ce grâce à la baisse du coût des principes actifs pharmaceutiques, lesquels représentent une grande partie du coût des traitements contre les maladies infectieuses dans les pays en développement.

 

Offices de brevets nationaux

Le MPP a conclu plusieurs accords de collaboration avec les offices de brevets nationaux et régionaux pour partager les données sur les brevets afin d’enrichir MedsPaL, la base de données sur les brevets et les licences de médicaments. Les accords avec l’Organisation régionale africaine de la propriété industrielle (ARIPO) et l’Office européen des brevets facilitent la mise à jour automatique de certaines informations contenues dans MedsPaL.

De plus, le MPP a conclu des accords avec les offices de brevets suivants, permettant une mise à jour régulière des données sur le statut des brevets nationaux :

 

Les offices de brevets nationaux ou régionaux qui souhaitent nouer un partenariat peuvent contacter: medspal@medicinespatentpool.org . Vous pouvez aussi nous contacter pour obtenir l’accord-type du MPP avec les offices de brevets.

 

National Medical Products Administration (NMPA), Chine

Le MPP et le National Medical Products Administration (NMPA), organisme directement placé sous l’autorité du Conseil des affaires d’État de la République populaire de Chine, ont signé un protocole d’accord en octobre 2018 pour améliorer la collaboration et les échanges d’information pour les sous-licenciés du MPP basés en Chine. Les deux parties souhaitent, en particulier, s’assurer  que les sous-licenciés chinois du MPP soient en mesure d’obtenir les Certificat de Produits Pharmaceutiques (COPPs selon le sigle en anglais) de la part du NMPA correspondant aux médicaments pour lesquels ces entreprises ont des licences volontaires.

 

Otsuka

Le MPP et Otsuka ont signé un protocole d’accord en octobre 2017 pour rendre le delamanide plus accessible aux enfants atteints de tuberculose multi-résistante. Ce protocole d’accord définit plusieurs points de collaboration, notamment le fait que les deux parties puissent chercher des fonds pour qu’une troisième partie prenante puisse développer le traitement et travailler à un potentiel sous-licenciement afin de faire avancer la recherche.

 

F. Hoffmann-La Roche  

En 2013, le Medicines Patent Pool (MPP) a annoncé un accord avec la société pharmaceutique suisse, Roche, pour accroître l’accès au valganciclovir, un médicament oral important et facile à prendre pour traiter le cytomégalovirus (CMV). Le CMV est une infection virale qui peut causer la cécité chez les personnes vivant avec le VIH. L’accord assure une réduction du prix de ce médicament allant jusqu’à 90% dans 138 pays à revenu faible et intermédiaire.

A partir de July 2018, les deux parties ont renouvelé leur accord. L’une des caractéristiques clés de ce renouvellement est une réduction de prix encore plus importante.

 

L’Alliance contre la tuberculose (TB Alliance) 

L’Alliance, qui est un partenariat de développement de produits, et le MPP ont signé un protocole d’accord en avril 2016. Ce protocole d’accord décrit une collaboration à plusieurs volets afin d’encourager le développement de nouveaux traitements contre la tuberculose et d’assurer leur disponibilité dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Le MPP et l’Alliance ont signé un deuxième protocole d’accord en octobre 2017 pour faciliter le développement par des tiers de traitements contre la tuberculose contenant du sutezolid. Ce protocole d’accord fait suite à un accord de sous-licence signé par les deux organisations en mars 2017 accordant à l’Alliance les droits de développer le traitement pour les patients atteints de tuberculose pharmacosensible ou pharmacorésistante.

 

USAID  

En novembre 2017, le Medicines Patent Pool a signé un protocole d’accord avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) pour accélérer l’introduction de nouveaux médicaments à des prix abordables qui affectent de façon disproportionnelle les pays en voie de développement. Le MPP et USAID travaillent ensemble dans le cadre du consortium OPTIMIZE, soutenu par le Plan d’urgence du Président des États-Unis contre le SIDA (PEPFAR).

 

ViiV Healthcare   

ViiV Healthcare et le MPP ont signé en 2013 un protocole d’accord qui énonce les engagements entre le MPP et ViiV Healthcare afin de collaborer dans plusieurs domaines, dans le but de mettre à disposition plus de médicaments de qualité et abordables pour les enfants. Le protocole d’accord contient également une licence juridiquement contraignante relative à l’abacavir pédiatrique (ABC) applicable dans les 118 pays où vivent la majorité des enfants touchés par le VIH.

Ce site web utilise des cookies pour vous assurer une expérience utilisateur optimale. En savoir plus